13 septembre, 2007

Le (ridicule) retour du déclin...

Je prends en ce moment un malin plaisir à parier contre la France. Après avoir mis ma petite pièce sur les larmes retenues de l'équipe de rugby argentine, j'ai été hier attiré par la côte de l'équipe de foot écossaise, il faut croire que ma vénalité est payante. Pourtant, deux défaites de deux équipes nationales françaises et voilà que l'on parle de nouveau ici et de déclin de la France qu'on essaie de l'évaluer: la production du fromage corse passe encore mais alors pour la balance commerciale rien ne va plus. Et puis c'est pas la faute à l'Euro - ce qui est vrai - regardez en Allemagne les producteurs de pièces détachées pour machines industrielles sont aux anges. Sans compter bien entendu que l'on rogne sur les sacro-saints régimes spéciaux. Bref rien ne va plus. Un peu plus et on dépose le bilan. Mais tout celà a-t-il vraiment un sens? Mon anti-patriotisme vénal des paris sportifs est-il une pure provocation ou bien dit-il autre chose? Je ne suis pas bien convaincu que nous devons continuer à évaluer les performances d'une société à travers un cadre nationale dépassé dans bien des cas. S'il y a déclin ce n'est peut être pas tant celui de la France que des cadres nationaux, qui ont vécu leur temps et qui dans leur ensemble sont inappropriés pour rendre compte de la réalité de la vitalité d'une société. L'idée de déclin ne convient pas à une société. Les sociétés se transforment et s'adaptent, mais ne déclinent pas. Simple hypothèse et affaire à suivre...

7 commentaires:

Bastogi a dit…

Je ne suis pas un grand spécialiste de « déclinologie », mais j’ai entendu dire qu’après l’annonce d’une croissance de maximum 1.9% (au lieu des 2.5% espérés par le gouvernement), Nicolas Sarkozy attendait les résultats de la coupe du Monde qui pouvait apporter (selon les spécialistes) jusqu’à 0.2% de plus à la croissance, ce qui n’est pas négligeable ! Cela expliquerait d’ailleurs la « rage » de M. Sarkozy après les résultats du premier match de la France… Bref, apparemment, des mauvais résultats sportifs peuvent avoir leur influence ne serait-ce que sur la croissance et entamer un sorte de déclin pour le pays…
Je ne m’intéresse pas assez au foot pour pouvoir en parler, mais si tu as réussi à parier contre l’équipe de France de rugby, chapeau ! C’est bien quelque chose que je n’aurais jamais su faire, j’y croyais vraiment… D’ailleurs, si on enlève (entre autres, je ne leur jette pas la pierre) la passe hasardeuse de Rémi Martin et les approximations aux pieds des deux ouvreurs, on aurait gagné !
Oui, bon, je sais : avec des si, on refait le Monde…

Papageno a dit…

Je me souviens effectivement qu'en 1998 on parlait des effets de la coupe du monde de foot sur la croissance, et je pense effectivement que cela peut jouer dans la mesure ou la consomation est aussi question de confiance. Malgré tout, cette coupe du monde rugby est moins médiatisée que celle de 98 et je ne sais pas si on peut espérer un impact comparable. Cela dit, soulignons tout de même que si la croissance baisse, il y a tout de même une croissance. Nous ne pouvons parler de déclin, si toutefois cela à un sens, que lorsque la croissance est nulle ou que le pays est en décroissance.

Bastogi a dit…

Je suis d’accord avec toi, le rugby n’aura jamais autant d’impact en France (en tout cas pour le moment) que le football… Mais je pense qu’il ne faut pas pour autant sous-estimer l’impact que pourrait avoir cette coupe du monde : attendons les phases finales qui seront bien plus intéressantes que les actuels matches de poule pour les non-amateurs, d’autant plus si la France se qualifie.
En ce qui concerne ta dernière phrase, je suis entièrement d’accord, c’est pour cela que j’ai parlé de « sorte de déclin » ;-)

Criticus a dit…

Bonjour,

Dans les Kiwis qui ont traité du déclin de la France, vous en oubliez un : Criticus.

http://criticusleblog.blogspot.com/2007/09/tout-va-trs-bien-sur-la-plante-france.html

Papageno a dit…

C'est bien noté!

Criticus a dit…

Bonjour,

Vous avez laissé un commentaire sur Criticus. Dans ce cas, traditionnellement, je propose un échange de liens. Qu'en dites-vous ?

Criticus
http://criticusleblog.blogspot.com/

Clementina a dit…

Cela dit, lorsque l'on considère le rapport des salaires entre les "grands sportifs" et les thésards, en ajoutant le fait que plus de 50% des Français ont voté pour Sarkozy, on ne peut s'empêcher de penser au déclin de la France, si ce n'est sur le plan économique, au moins sur le plan du rayonnement scientifique international et des droits de l'Homme (comme l'a si SUBTILEMENT fait remarquer Khadafi).
En ce qui concerne le déclin des sociétés, il me semble que des peuples et des civilisations entières ont déjà disparues. Ne retrouve-t-on pas des vestiges mystérieux ensevelis dans le désert et la jungle, infimes témoignages de peuples inconnus? Enfin, et de façon moins romanesque, lorsqu'une société se transforme, il arrive un point où l'on arrive à une nouvel âge et l'on peut dire que l'âge précédent est mort même si ses individus ont eu une descendance; car les croyances, les coutumes, les techniques et le mode de vie de ces gens ont disparu.