05 septembre, 2007

Les valeurs de l'Ovalie reniées par le XV de France?


Les embruns nauséabonds qui ont frappé le 300 de Zack Snyder ont touché la France... Les rugbymen du XV de France ont en effet décidé de reprendre à leur compte le cri de guerre des soldats spartiates dans l'adaption récente de la BD de Frank Miller. Que le sport d'équipe soit une métaphore assumée de la guerre est une chose, mais tout dépend aussi de pour quoi ont fait la guerre. L'identification à la société spartiate est plus que douteuse. La cité de Sparte qui dominait la Grêce du Veme siècle est une société eugéniste "où les armes font les hommes", profondément inégalitaire, xénophobe et violente. Nous sommes bien loin ici des vlareus revendiquées généralement par l'Ovalie...


Mais plus encore qu'à Sparte, c'est au film de Snyder que le XV de France se réfère, film qui voile à peine la stigmatisation de l'orient Perse, dénonçant le cosmopolitisme comme une dégénérescence et qui fait de la patrie et de la pureté du sang l'idéal son horizon d'attente. La solidarité des Spartiates de Snyder est celle d'une société mysogine qui veut la guerre et non la diplomatie, qui n'existe qu'entre les hommes "parfaits" qui n'ont pas été exécuté à leur naissance pour une doigt trop long ou un grain de beauté de trop, et dont l'initiation passe par le massacre des ilotes, esclaves cultuvant la terre hors de la cité, c'est-à-dire hors de l'espace vécu comme civilisé...


Bien entendu le XV de France pêche par ignorance de tout celà, bien entendu tout cette symbolique lui échappe, mais il n'en est pas moins que le film de Snyder a fait son oeuvre en suscitant la banalisation d'une violence reposant sur des valeurs détestables, une vision du monde biaisée et le préjugé patriotique. Cependant, aux thermopyles, ce sont les Perses qui l'ont emporté...

4 commentaires:

Asphodèle a dit…

Le rapport n'en est que lointain avec votre article, sauf dans mon esprit pervers, mais cela me rappelle quelque chose, un certain petit vieux, qui chantait vouloir absolument son "soleil vert".

Cela m'avait choquée à l'époque. Cela me choque toujours.

Tout comme le sport fait métaphore de la guerre, support du chauvinisme et de la connerie humaine, volontairement ou non. Ca m'attriste.

Bastogi a dit…

J’étais allé voir le film 300 lors de sa sortie, et j’avais également été choqué par cette idolâtrie à peine dissimulée d’une idéologie plus que douteuse… C’est d’ailleurs ce qui m’avait fait ne pas aimé ce film de toute manière très moyen.
Que les joueurs du XV de France s’approprient le cri de guerre des Spartiates, je l’ignorait et trouve cela en effet navrant. Si c’est par ignorance que nos bleus ont agit, alors il faut réellement que ces derniers n’aient guère de cervelle pour réfléchir à autres choses qu’aux images lorsqu’ils vont voir un film ! Cela prouverait hélas donc parfaitement que les joueurs de rugby n’ont pas forcément un QI plus élevé que la moyenne des autres sportifs (cliché cliché)…
Je suis sévère, mais il faut bien dire que même un (pauvre) type comme moi avait saisi la subtilité idéologique contenue dans ce film, et l’on ne peut pas dire que je sois un grand fan de culture ni un grand admirateur de subtilités dans les films que je regarde… C’est dire !

Enfin… Volontaire ou non, ce petit désagrément ne m’empêchera pas de soutenir notre équipe durant cette magnifique coupe du monde qui nous attend, car je suis persuadé qu’ils sont tout à fait capables de nous offrir un très beau spectacle et (pourquoi pas ?) de nous ramener la coupe à la maison !
Allez les Bleus !

Papageno a dit…

hellas mon patriotisme est assez médiocre,mais je suis d'accord avec toi pour ce qui est des qualités de cette équipe.

Anonyme a dit…

les rugbymen qui se rasent le torse et posent dans des calendriers c'est pas deja renié les valeur du rugby???? c'est juste des metro-sexuel qui font un peu de gonflette, il n'ont pas le mental qui va avec.