10 juin, 2007

Il y avait des élections aujourd'hui

39% des inscrits sur les listes électorales viennent de s'abstenir et personne pour mettre les pieds dans le plat. On se demande parfois si les hommes politiques qui s'expriment ne comprenne rien ou font semblant de ne rien comprendre pour ne pas prendre leurs responsabilités. Ségolène Royal croit que les electeurs qui l'ont choisi au second tour de la présidentielle lui appartiennent et elle se permet de les gronder. La gauche parle à la gauche et pas à la France, comme toujours, et c'est bien celà le probleme. Il faut donner des voix au PS pour qu'il puisse s'opposer.... Pour ma part, la nécessité d'une opposition passe loin derrière la qualité de celle-ci. L'opposition pour l'opposition, non merci. Que le PS apprenne à parler pour l'intérêt général et non pour ceux qu'elle croit être leurs électeurs. Semblable à cet enfant qui voit la lune au fond d’un puits et qui disait… Je veux la lune… Je veux la lune… Le PS dit… Je veux de l'opposition… Je veux de l'opposition… sans savoir ni comment ni par où, ni quelle en sera la veine artérielle, ni quel en sera le programme, ni pour qui, ni pour quoi, ni précisément à quoi il travaille ; ni combien de conquête il aurait à faire sur lui-même avant de penser à l'Assemblée national.

Je suis un démocrate exigent, je crois que l'on na pas le droit de dire que l'abstention est de la faute des candidat. Je pense que l'on a les gouvernements et les députés que l'on mérité, qu'ils sontle reflet de nos exigences politique et que l'on a pas à démarcher des électeurs comme des consommateurs pour aller voter. Le vote est affaire d'exigence politique et morale, pas d'un marché des voix. Mais je crois aussi à l'indifférence envers le pouvoir en place qui est aussi une forme de protestation politique. Un pouvoir n'existe que parce qu'il est reconnu, et en s'opposant on le reconnait. Ne pas s'y opposer mais ne pas s'y soumettre, c'est je crois une grande modernité politique. Le fruit pourri par manque d'oxygène et tombe de lui même. Je n'appelle pas à l'abstention, j'ai voté pour le Modem, mais j'ouvre juste la voix de l'idée d'un possible. Et pitié, arrêtez avec cette argumentation minable visant à faire culpabiliser les français de ne pas voter alors que d'autres personnes dans le monde n'en ont pas le droit.

11 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est vrai que pour les électeurs de Bayrou le vote doit être interdit. A 7% le Modem a faillit battre le PCF...

J'ai l'honneur de voter dans la circonscription qui a donné 67 % à Segolène Royal au second tour e la présidentielle et ici opposion à tout prix signifie résistance (non ce n'est pas le 5ème arrondissement [rires])

Et puis quand on voit revenir Tibéri, Mancel (secrétaire général du RPR condamné pour détournement), Olivier Dassault (le petit-fils), Jean Pierre Soisson (alliances avec le FN) qui ne valent pas mieux que les nouveaux (Que dire d'Arno Klarsfeld...!?) On crie opposition à tout prix !

Papageno a dit…

Je n'ai rien compris du premier paragraphe...

Pour ma pars je ne vois rien d'honorable à voter pour Royal, je l'ai fait au second tour de la présidentielle, mais je ne vois rien dans la pensée politique de cette personne qui me donne une fierté particulière. C'était un vote triste, comme je l'ai écrit ici, j'ai voté pour choisir mon adversaire.

Je ne vois pas le rapport avec le Veme arronissement, si ce n'est pour faire un vulgaire procès d'intention... et faire preuve au mieux d'une étroitesse d'esprit et au pire de déterminisme électoral...

Criez opposition à tout prix, sans condition de sa qualité, c'est finalement être aussi pauvre que ceux à qui l'on s'oppose. J'ai cependant espoir quand j'entends Manuel Vals et d'autres.

Anonyme a dit…

Quand la gauche socialiste ne voit pas le bout du tunnel, quand après avoir harangué les électeurs à un pseudo vote utile aux dernières élections et ce malgré un programme inconsistant, ils se murent dans la préservation de leurs sièges ou de leur influence dans l'hémicycle quitte à devoir faire une triangulaire contre ... des candidats du Modem, ce sera le cas pour monsieur Bayrou, Mr Lassale.
Voici donc la grande ouverture que propose la gauche socialiste à ses militants, son vivier électoral aux électeurs indécis, à la France. Merci Mr Hollande, merci Mme Royale de nous offrir cette vision d'ouverture que vous avez tant vanté, défendue avec ténacité sur les autres partis. Merci de demeurer vous mêmes au final. Pour tout mille merci.
Merci dans vos dissensions, vos luttes d’influences au sein même de votre propre appareil politique, merci de rester dans vos ornières, de ne jamais vous élever sur la colline pour avoir plus de champ. Merci d’être, de n’être qu’un parti de contestation, replié sur vous mêmes. Merci de n’avoir tiré aucunes des leçons de vos revers successifs, merci de n’avoir pas encore entamé la réforme de votre appareil politique, de ne l’avoir pas encore assis sur des bases saines.

L’heure désormais appartient aux électeurs du Modem, de construire l’avenir de leur parti en espérant qu’il ne sera jamais un copier coller du parti socialiste, c’est l’heure pour eux de choisir au deuxième tour, vers qui se tourner si aucun candidat du Modem n’est au second tour, qu’ils votent, en leur âme et conscience, pour des femmes et des hommes qui représenteront une quantité non négligeable de leurs valeurs, de leurs idées. La construction d’un parti est longue et semée d’embûches. Vous avez fait un premier pas, il faut conclure.
Le Modem deviendra sûrement un grand challenger et au fur et à mesure, sa place dans la pluralité des forces n’est pas forcément acquise mais avec le temps, peut-être. Peut être lancera t’il de nouveaux débats sur la place politique, suivant ainsi la voix et la volonté de son leader. Ce qu’on attends d’un parti, proposer des idées, un programme, offrir une autre vision, une alternative qui ne se borne pas à dire non à tout bout de champ, mais à offrir un dialogue constructif avec les autres forces en présence.



De A.E.

Anonyme a dit…

Venez faire un tour à Belleville et vous comprendrez pourquoi on vote Royal et avec plaisir... (et ce n'est pas du déterminisme électoral)

Je ne faisait pas de procès d'intention, je parlais du Vème à cause de Tibéri et vous me voyez ravi d'apprendre que vous y vivez...

Peut être que pour vous attendre 5 ans est possible, pour beaucoup de gens de mon entourage, dans 5 ans ils seront expulsés depuis longtemps !

http://www.educationsansfrontieres.org/

Parfois il faut sortir du théorique pour être dans l'action. A force d'être spectateur on ne fait plus rien.

Bien à vous

Anonyme a dit…

"Le Papageno
Bientôt 10 000 consultations! Papageno invite au resto la personne qui fera le 10 000ème clic sur le blog. Pour cela, il lui suffira de copier coller le chiffre 10 000 qui apparaitra dans la colonne de droite en commentaire du dernier billet publié. Soyez galants messieurs... "

Un petit post pour détendre l'atmosphère, la refroidir comme au sommet du G8...
T'as bien noté invite hein ?
C'est quoi le nom du restaurant ???
Parce que bon le kebab... c'est bien mais hummm, enfin voilà, il y a mieux quoi.

De... enfin t'auras deviné...

Papageno a dit…

Cela me fait penser à une AG de la Sorbonne ou les organisateurs disaient qu'ils n'avaient pas de temps à perdre pour être légitimes.

Je suis d'accord qu'il faut agir, je le fais en écrivant et je le ferai d'autres façons lorsqu'il le faudra. Pour l'instant il n'y a rien que des fantomes, je suis inquiet aussi, mais je refuse à me pojeter dans la possibilité d'une politique. Je prendrai la politique en face.

Pour le resto? Oui j'ai bien écrit "INVITE" et ceux qui me connaissent savent que cela ne sera pas un Kebab.

Joli style ma puce pour une juriste ;-) Pour toi, parler du ralliement du Modem est une façon de me faire de l'oeil?

Anonyme a dit…

Ralliement...
Mr François Bayrou n’est pas un parachuté en politique, il évolue dans le cercle depuis assez de temps pour concevoir une stratégie électorale pour son parti, défendre son pré carré, sa relative neutralité, n’offrir ni gages ni soutiens devient sa politique de l’instant, dictée par la nécessité de survie de son jeune parti. Mais ne pouvant composer de groupe parlementaire, il veut se poser en arbitre, comme pour l’élection présidentielle, détenir une place quoi qu’il arrive, la place du troisième homme, hors la politique française, ce n’est pas les jeux olympiques, il le sait, la médaille de bronze n’est ni une confortable assurance, ni un réel espoir.
En fait, en se plaçant dans l’hémicycle sous la force de ces bi polarités que sont la droite emmenée par l’UMP et la gauche quasi essentiellement socialiste, le leader du MoDem, se distinguera des autres partis non représentés par... sa seule présence. Techniquement, sa circonscription a eu raison de voter pour un homme qui n’a rien à perdre et surtout qui fera entendre sa voix, ce qui est quasi certain, s’il veut rester sous les feux de la rampe et donc ne pas laisser mourir son parti.
On pourrait le croire suffocant et acculé mais j’imagine qu’il va largement chasser sur les terres des autres, profitant sûrement des dissensions de la gauche, pour rallier, assurer son avenir politique. Le voici invité pour les cinq prochaines années à venir à former son parti, sa politique et cristalliser soupirants, militants adverses, ses électeurs et le gros des indécis. J’imagine que pour les militants de la cause de la gauche, il devient, est devenu l’épée de Damoclés, l’homme à abattre.


En fait la question du ralliement ne se pose pas, car il n’y aura jamais de ralliement, au mieux il peut créditer l’une des deux forces de son soutien sur tel ou tel projet ou réforme et dans le cas présent, présenter, un soutien à un candidat d‘une autre formation.
Je le vois comme tel, un trouble fête, l’invité de la dernière heure, qui arrive, débarque tout crotté dans ton salon, quelque peu pic assiette. Ce qui ne serai pas pour déplaire à notre gentleman farmer.
Chez moi, les bateaux s’amarrent à couple, ce n’est pas un ralliement pour autant, c’est un besoin d’organisation des ports, une nécessité, pour que chacun puisse trouver sa place, une place.

J’ai eu comme un doute concernant le Kebab...

De A.E.

Anonyme a dit…

P.S. (tiens c’est plus qu’à propos...)
I have a dream...
Si seulement, tous les membres du très distingué corps professoral pouvaient seulement penser comme toi et glisser ci et là un smiley souriant sur mes pauvres lignes...

Papageno a dit…

Je propose une thèse de linguistique sur le Smiley!
8-)

Anonyme a dit…

Le sujet de ton prochain post ???
Ou le sujet de ta prochaine conf à l'amphi ^^.
Suis certaine que ton mentor sir Kaplan sera des plus enthousiaste ^^.

Papageno a dit…

Kyr Kaplan s'il te plait