07 novembre, 2006

Fablagenade: La gazelle, le lion et la mouche


Dans la charmante savane, le lion est tapi sous les hautes herbes et regarde la gazelle gambader... la mouche vient parfois le déranger, mais un coup de queue ou l'esquisse d'un rugissement et la mouche comprend qu'elle n'est pas à la hauteur. Alors la mouche vient tourner autour de la gazelle entrain de paître dans la plaine. La mouche lui fait sa danse, agace ses yeux jusqu'à empêcher la gazelle de discerner convenablement le monde. La mouche se croit tout permis et la gazelle, il faut bien l'avouer, semble préférer la présence de la mouche à celle du lion. Mais la mouche est viscieuse, elle inoccule le tzé-tzé, endore la gazelle qui oublie le lion. Mais le lion est la et la mouche n'a jamais empêché à la gazelle d'être mangée par le lion. Et lorsque la gazelle détale, il n'y a plus dans notre fable qu'elle est le lion, disparait l'insignifiante mouche. Qu'on se le dise, la gazelle ne peut pas vivre en ignorant le lion. La mouche est une intrue, elle disparaîtra bientot. Mais une gazelle après l'autre...

3 commentaires:

margaux a dit…

Je dois être bête... lol
Par contre la petite bande dessinée, ça c'est de mon niveau!! :D

Anonyme a dit…

Pas tout à fait d'accord sur la morale de l'histoire.

Un contre exemple : Steve Ravussin, fière marin, s'embarque pour la Route du Rhum, évènement marquant d'une carrière, qui causa la perte d'Alain Colas et Loïc Caradec.
Bref, cette course était censée être un rendez-vous entre la mer, un bateau et un homme (dans le genre de la gazelle, le lion et la mouche). Un soucis de pilote automatique causa le chavirage et manqua de peu de causer la perte de notre marin.

On en oublie l'honorable combat pour ne se souvenir que du pilote fourbe.

M... a dit…

la petite gazelle, très charmante je pense, voit dans le lion le danger et la mouche peut-être une distraction. Mais elle n'est pas dupe du moins par la suite car tant qu'elle sait où est la place de chacun.