27 avril, 2007

L'élection ne lave pas!

Un faux-filet de viande de Salers dans l’assiette, des pâtes fraîches en attente et un bon morceau de Cantal à venir… voilà Nicolas Sarkozy à la télé. Comme toujours à l’aise, facile, il se fait un peu chahuter, mais rien de bien méchant. Trop de députés, trop de syndicats, autant supprimer tout ça, c’est du moins ce que j’ai compris, mais bon j’avoue n’avoir écouté que d’une oreille. Le dialogue social ? Bien entendu, discutez et soyez d’accord avec moi à la fin, ou sinon tant pis. Arrivé au Birlou (cherchez pas vous ne trouverez pas… ), voilà le morceau de choix. Le candidat nous parle de « l’identité nationale française ». Enfin, je crois. Clandestin, regroupement familial, dealers en bas des immeubles, l’amalgamme est là, il ne s’est pas fait attendre, et il n’a même pas cherché à surprendre. Politique étrangère enfin: non à la Turquie à l’entrée dans l'Union Européenne - je rappelle qu'elle est déja en Europe, ne confondons pas tout - , les Etats-Unis sont nos amis et « ce que Monsieur Poutine a réalisé en Russie ce n’est pas rien » : charmant. Circonstance éternuente, un ancien directeur du KGB doit sembler bien sexy aux yeux d’un ancien ministre l’intérieur. Poutine en exemple, alors la France dans cinq sera-t-elle comme la Russie d’aujourd’hui ?

Enfin une phrase que j'approuve, « l’élection ne lave pas ». Un élu doit donc rendre des comptes, je promets de m’en souvenir et de vous en demander lorsqu’il le faudra. L’élection ne vous empêchera pas de rendre des comptes et à nous de vous en demander. Il ne servira à rien de dire que vous avez êtes élu, et de monter une France contre une autre. Quoique vous fassiez, vous devrez rendre des comptes, c’est vous qui l’avez dit et c’est nous qui vous le rappelerons. Mais certes, vous pouvez penser que ce sont là les mots d’une « bonne conscience de gauche qui parle de grands principes mais ne connaît rien à la réalité ». Un coup de réalité dans la tronche, ça fait mal. Vous verrez.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

L'élection ne lave pas mais elle légitimise

arno a dit…

15 bonnes raisons de voter pour Ségolène Royal
Ségolène Royal s’est préparée à la Présidence comme aucun autre candidat.
Elle a eu en charge trois ministères (Environnement, Éducation, Famille)
qui correspondent aux plus grands défis de notre époque.
Ségolène Royal fait de la politique autrement.
Ségolène Royal a pris au sérieux le 21 avril et le non au référendum européen.
Elle a compris la colère qui s’est exprimée à l’occasion de ces consultations.
Elle a donc décidé d’écouter les Français avec 6 000 débats participatifs :
une démarche jamais entreprise en France.
Elle mise sur la responsabilité, le gagnant/gagnant.
L’agilité des entreprises confrontées à la compétition mondiale n’implique pas la précarité
mais appelle au contraire, la sécurisation des salariés.
Moderne, elle reformule les vieilles questions.
Ni hypocrisie ni vaches sacrées. Des 35 heures à la carte scolaire : elle regarde les choses en face.
Son itinéraire personnel la rend capable de comprendre les aspirations réelles des Français.Issue d’une famille de province, elle est le fruit d’une méritocratie républicaine, élève boursière jusqu’à l’ENA.
En tant que femme, elle a dû se battre plus qu’un autre
et développé une attention particulière à ceux qui ne sont pas écoutés et très peu pris en compte.
Elle prend des engagements. Ségolène Royal est la seule candidate à avoir annoncé
un véritable programme, 100 mesures qui peuvent être examinées, pesées, chiffrées, débattues.
Les candidats de droite naviguent à vue.
Elle ne craint pas de défier les lobbies. Elle s’engage à interdire les cultures OGM en plein champ,
à restreindre le droit de posséder un média pour les entreprises qui vivent de marchés publics
Elle a un programme social réellement de gauche. Par son attention aux petits salaires,
aux petites retraites, aux plus fragiles (incluant l’exigence absolue de protection des personnes et des biens).
Elle place l’Éducation au coeur de l’action politique,
c’est le meilleur moyen de construire sa vie et de s’adapter à un monde dont les changements s’accélèrent.
Elle propose une véritable VIe République.
Non-cumul des mandats, Parlement renforcé, Sénat rénové, démocratie participative.
Le seul programme cohérent de cette campagne. Ségolène Royal propose aux Français
un programme de responsabilité, consciente des difficultés, comme la dette, qu’elle ne cache pas.
Ministre de l’Environnement, puis Présidente de la Région Poitou-Charentes, elle a acquis
une connaissance approfondie des enjeux environnementaux et elle en fait la priorité du Pacte présidentiel.
Elle souhaite une société du donnant/donnant
où les droits nouveaux sont assortis de contreparties. Par exemple, l’allocation d’autonomie
pour les étudiants va de pair avec le soutien scolaire qu’ils apporteront dans les quartiers.
Le seul programme cohérent qui lie le social, l’économie et l’environnement.
la valeur ajoutée économique ne vaut rien sans la valeur ajoutée sociale qui elles-mêmes, pour être durables, ne peuvent que viser l’excellence environnementale.
En incarnant la gauche du XXIe siècle, Ségolène Royal peut rassembler une
majorité de Français.

Papageno a dit…

Merci pour eclaircir un peu les propositions de Ségolène Royal...
Bon mais finalement je ne sais pas si cela me rassure:
- J'ai un très mauvais souvenir de ses déclarations au secretariat d'Etat à la famille
- Je considère le non au referendum comme une erreur
- Je suis contre la démocratie participative ou un élu ne sera la que pour mettre en oeuvre ce que la doxa a décidé
- je ne suis pas sur qu'elle comprenne mes aspirations qui sont réelles pourtant...
- je me fous qu'elle soit une femme

Bon je m'arrete là parce que je reconnais tout de mêmê de bonnes initiative, mais je ne vois pas de vision derrière tout celà. J'espère qu'elle me fera changer d'avis.

Papageno a dit…

Pour répondre au premier commentaire: l'élection ne rend pas légitime, elle rend légale...